Pour le Prix Goncourt de la biographie Edmonde Charles-Roux, le jury a décidé de distinguer cette année Thierry Thomas pour Hugo Pratt, trait pour trait paru aux éditions Grasset.

Ce lundi 11 mai 2020, les jurés de la prestigieuse récompense littéraire ont dévoilé le palmarès des Goncourt du printemps 2020.

L’ouvrage faisait partie de la dernière sélection de l’Académie Goncourt, qui comprenait 4 autres romans : Chamfort ou la subversion de la morale de Jean-Baptiste Bilger (Cerf), Jacques Rigaut le suicidé magnifique de Jean-Luc Bitton (Gallimard), Les frères Goncourt de Jean-Louis Cabanès et Pierre Dufief (Fayard) et Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (Tallandier).

découvrez le livre sur le site de Cong SA

Résumé de l’éditeur pour Hugo Pratt, trait pour trait 

« Pour celles et ceux qui ressentent vivement l’arrogance de la culture officielle, la lecture de Corto Maltese est jubilatoire. Car découvrir cette bande dessinée, c’est pénétrer dans un monde où rien ne s’exclut, où tout coexiste : l’enfance et la vieillesse, l’action et le détachement, l’amour et l’envie de s’y dérober, l’utopie et le pragmatisme, les comportements chevaleresques et l’avidité (Corto et Raspoutine…), la bouffonnerie et la mélancolie, les militaires et les magiciennes, les civilisations du passé et celles du présent, les voyages dans l’espace et les voyages dans le temps. L’art d’Hugo Pratt se moque de la distinction entre réflexion et divertissement, entre culture noble et populaire, ces distinctions qui fondent notre éducation. À chacune de ses planches, ces catégories, sinistres cloisonnements, volent en éclats.

Cet essai romanesque est la célébration de cet univers sans frontières. Il évoque Hugo Pratt, que l’auteur a connu, à travers l’exploration de son art  : il cherche à retrouver un disparu à travers la beauté de son trait.
Enfin, il est une interrogation sur l’amour de la bande dessinée, sur ce qui le fonde. »

By |2020-05-12T12:00:25+01:0012 mai, 2020|